Storyboarder et After Effects

Aloooors… Vous créez des storyboards dans votre travail ?

Wonder Unit a THE outil qu’il vous faut pour créer un Storyboard*, et c’est libre et gratuit !
Et avec ce nouveau script gratuit que je viens de développer, vous pouvez importer vos storyboards dans After Effects pour créer des animatiques détaillées.

*Ça s’appelle… Storyboarder, et voilà ce qu’ils en disent:

Storyboarder makes it easy to visualize a story as fast you can draw stick figures. Quickly draw to test if a story idea works. Create and show animatics to others. Express your story idea without making a movie.

We built Storyboarder because the storyboarding tool we wanted simply didn’t exist. We are making it better every day. In fact, we have released it free and open source. You can even make improvements.

Utilisez le avec After Effects !

J’adore Storyboarder (et After Effects); J’aime faire la promotion du logiciel libre; du coup j’ai développé un script pour importer les storyboards de Storyboarder dans After Effects.

Il sera inclus dans les outils d’import/export de Duik, mais je le donne aussi en script individuel pour After Effects.

Utiliser Storyboarder et After Effects devrait grandement simplifier le process de création d’animatiques détaillées: vous pouvez dessiner et organiser les boards dans Storyboarder, y enregistrer du son, timer les boards, puis les importer dans After Effects pour ajouter du mouvement, animer les caméras, etc. en une animatique détaillée !

D’après mes premiers tests, je peux déjà dire que ça devient mon workflow préféré en pré-production (avec Krita pour dessiner au lieu de Photoshop, voir ci-dessous).

Commencez par installer Storyboarder, puis téléchargez le script, dé-zippez le, et copiez le dans le dossier ScriptUI Panels de After Effects. Le script sera disponible dans le menu Fenêtre et importera vos fichiers storyboarder en un seul clic !

Le script dans After Effects.

Les deux options sont :

  • « Overlay text information » : quand la case est cochée, les informations textuelles sont placées par dessus l’image du storyboard au lieu d’être dans un cadre (par défaut) en dessous ; le format de la vidéo respecte ainsi le format du projet, n’étant pas agrandie par le carton inférieur.
  • « Precompose shots » : quand la case est cochée (par défaut), chaque plan est précomposé individuellement, alors que dans le cas contraire tout est contenu dans une seule et même composition.

Tous les éléments sont rangés proprement dans le projet.
La composition principale de l’animatique, avec trois plans.
La composition d’un plan, avec les calques de storyboarder préservés.

Un Timecode est automatiquement ajouté (le calque nommé TC) à chaque composition, affichant le nom et l’instant du plan en cours ainsi que l’instant dans l’animatique.

Utilisez le avec Krita !

Dans Storyboarder, vous verrez un chouette bouton pour ouvrir et éditer les boards dans Photoshop avec une espèce de Dynamic link. Ce qui est encore mieux, c’est qu’en fait on peut utiliser pour ça n’imoprte quel logiciel qui peut éditer des fichier .psd. Ce qui veut dire qu’on peut utiliser cette fonctionnalité avec The Gimp ou Krita !

Krita est une super alternative à Photoshop pour le dessin. Il est rapide, facile, et a une suite bien complète d’outils. En fait, je le trouve même meilleur que Photoshop quand je dessine, et il a aussi un bon module d’animation traditionnelle avec un onion skin bien pratique ; ce n’est pas aussi complet qu’un TVPaint, mais il est bien meilleur (et plus rapide) que la timeline de Photoshop et peut être utilisé dans des prods professionnelles en animation traditionnelle.

Et comme il gère les fichiers Photoshop, ça veut dire que Krita s’insère sans heurt dans n’importe quel pipe utilisant Photoshop (ou The Gimp) !


I could not do and share what I do for free without your support. Help me on Patreon! Thanks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *