Pourquoi demander de l’aide sur Patreon ?

Patreon est une plateforme qui vous permet d’aider des créateurs variés, par une petite contribution mensuelle. Voici en quelques points les raisons qui me poussent à vous proposer de venir m’y soutenir ; pour plus de détails, continuez à lire plus bas (allez-y, j’ai transpiré pour écrire tout ça !).

  • En m’aidant, vous aidez aussi toute la communauté qui profite de mes outils, du partage de mon expérience et de mes techniques, librement et gratuitement.
  • Je ne touche aucun autre revenu de ces partages ici, c’est votre support qui les rend possible ; je ne vends rien, et j’ai ainsi refusé (beaucoup) d’argent bien plus facile.
  • Ce travail est un travail régulier, continu, de longue haleine, qui nécessite un soutien régulier et non pas ponctuel.
  • C’est l’occasion d’aider à prouver qu’un autre modèle économique non-marchand est possible, fondé sur le libre partage des techniques et du savoir, gratuit et profitable à tout le monde.
  • Plus on est nombreux à mutualiser, moins on a à donner pour être efficaces.
  • Parce que votre soutien financier est aussi un soutien moral, qui me montre que tout ce que je fais n’est pas inutile.
  • Enfin, tout simplement, parce que sans votre soutien, ce gros investissement ne serait tout simplement pas possible.
  • Et puis vous recevrez ma gratitude éternelle, en plus de quelques petites contreparties sur Patreon 😉
Cliquez sur ce bouton pour accéder à ma page sur Patreon

Dix ans d’activité

Ça fait maintenant une dizaine d’années (ouah, déjà !) que je développe et partage toutes sortes d’outils dédiés (en gros) à l’animation, gratuitement. J’ai commencé par créer des outils dont j’avais besoin dans mon travail, en particulier Duik, un outil de setup et d’animation de personnages, et je me suis pris au jeu. Avec le succès de Duik (qui reste cependant gratuit et libre), j’ai aussi commencé à développer plus en prenant en compte les besoins de la communauté autour de moi, puis dans le monde entier, ajoutant régulièrement dans mes outils des fonctionnalités demandées par d’autres gens, mais toujours en partageant mes techniques, mon savoir faire, mon expérience, gratuitement. J’aime passer du temps à aider, dépanner, partager avec les autres, et aussi voyager et rencontrer de nouvelles personnes un peu partout, et j’ai l’immense chance que le succès de Duik m’aie donné cette opportunité.

Et il n’y a pas que Duik d’ailleurs ! j’ai créé toutes sortes d’autres outils, et je travaille sur de nouveaux plus gros projets aussi, que je veux toujours garder libres et gratuits. C’est pour cette raison que j’ai décidé de faire vivre ce site internet, pour partager tout ça, et permettre à tout le monde de tester aussi ce qui est en cours de développement, mais aussi pour partager de manière plus vaste mes méthodes de travail en tant que réalisateur et animateur, le tout avec une couche de convictions et d’engagements, ceux là même qui me font défendre les logiciels libres et une certaine vision de l’économie et de la société basée sur le partage du savoir et des techniques, et l’émancipation des individus. Bon, dis comme ça, ça peut donner l’impression que je veux faire la morale, mais en fait pas du tout. Je ne pense pas qu’on puisse convaincre les gens en faisant des sermons, je veux juste essayer de montrer un exemple de façon de faire, et que mes idées passent comme ça.

Je n’ai pas gagné d’argent, mais j’ai fait fortune !

La seule difficulté dans tout ça, c’est que ça représente un gros travail… Qui ne paye pas. Si j’ai gagné bien plus que de l’argent ces dernières années avec les nombreuses rencontres enrichissantes que j’ai pu faire un peu partout, il me faut maintenant trouver des solutions financières pour pouvoir continuer ce travail de partage. J’aurais pu vendre mes outils, et j’aurais gagné, en 5 ans, plus de 200 000€, selon mes calculs les plus pessimistes. Mais je ne les ai pas, parce que j’aurais dû renoncer à mes convictions les plus profondes (oui, j’ai préféré renoncer à une somptueuse demeure, et sérieusement, ce n’est pas si facile à faire en fait, comme choix). Mais je ne le regrette absolument pas, ce choix, qui m’a fait grandir (bientôt, je serai enfin un adulte) et tellement apporté, en expérience, en travail, en rencontres. C’est ça, la fortune que j’ai faite.

Patreon, un soutien régulier

Demander du soutien sur Patreon, où vous pouvez me donner une petite contribution régulière (à partir de 1 dollar US par mois), est à ce jour la meilleure manière que j’ai trouvée de régler ce problème, après en avoir essayé d’autres. Le travail de développement, et de partage, fait à ma manière, est un travail régulier, continu, de longue haleine. J’ose même dire que c’est une manière de vivre, qui ne s’arrête jamais en fait, ni le soir, ni le weekend. Mais sans votre soutien, et sans vendre le fruit de ce travail, ce serait impossible, autant psychologiquement que matériellement.

Voilà pourquoi vous pouvez m’aider grâce à la plateforme Patreon, avec une petite contribution régulière. Ce support est indispensable, et je vous en serai éternellement reconnaissant. Merci à tous.
Un système de petites contreparties est aussi en place sur Patreon pour vous remercier de votre investissement.

Cliquez sur ce bouton pour accéder à ma page sur Patreon

En m’aidant, vous aidez aussi toute la communauté avec qui je partage mes outils, et vous nous aidez à montrer qu’un autre modèle économique basé sur le libre partage et la libre utilisation des techniques, un modèle non marchand, peut être viable et efficace.

D’autres méthodes de financement ?

J’ai essayé deux autres méthodes de financement. Le simple don ponctuel et le financement participatif, mais les deux ont leurs défauts.

Les dons ponctuels sont très peu efficaces ; au plus fort du succès de Duik, ils représentent environ 250€/mois, et c’est un grand maximum.
Le crowdfunding est plus efficace, mais plusieurs choses me gênent : j’aimerais pouvoir récolter 10 000€ avec 10 000 personnes qui donnent un euro, mais je récolte plutôt 10 000€ avec 250 personnes qui donnent en moyenne 40€. Je suis infiniment reconnaissant envers ces soutiens, mais sachant que Duik est téléchargé environ 800 fois par jour (et doit donc avoir un paquet d’utilisateurs), je m’attendais à un support de plus d’utilisateurs.
Un autre problème est que le crowdfunding ne reflète pas le fait que mon activité est un travail continu, et pas ponctuel. Ce dont j’ai besoin, c’est d’un soutien régulier, pas lors d’un événement ponctuel comme une campagne de financement participatif. Et ce n’est tout simplement pas possible d’en organiser à intervales réguliers, ne serait-ce qu’à cause de la somme de travail que représente l’organisation d’une campagne. Aussi, en se focalisant sur le financement d’un seul outil et pas d’une activité, le crowdfunding n’aide pas l’émergence de nouveaux outils, et il ne fonctionnerait de toute façon que pour des projets qu’un maximum de monde perçoit comme utile. Si je développe beaucoup d’outils s’adressant à des niches, il n’y a aucun moyen de les financer avec du crowdfunding, même si la somme de tous les utilisateurs serait grande. 

Et d’autres revenus ?

Les deux dernières versions de Duik ont été financées par des campagnes de financement participatif, et l’argent récolté est intégralement investi dans le développement, l’écriture de la documentation, les traductions, le site internet… Duik est maintenant géré par mon entreprise Rainbox, qui me verse un (tout petit, on fait ce qu’on peut…) salaire mensuel régulier en rémunération de mon travail d’animateur et de réalisateur, mais je ne touche aucun revenu de l’activité que je décris ici et que je partage sur ce site internet qui va bien au delà de ce travail salarié « classique », en temps autant qu’en investissement personnel et moral.

Je tenais ainsi à m’expliquer sur ma démarche avant de vous demander de me soutenir et de m’aider. En conclusion, je n’ai qu’une chose à dire : que votre soutien soit financier ou juste moral, je vous remercie infiniment et fait tout pour être toujours à la hauteur.

Cliquez sur ce bouton pour accéder à ma page sur Patreon

I could not do and share what I do for free without your support. Help me on Patreon! Thanks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *